J'aime lire et j'aurais aimé écrire mais je ne sais pas écrire. 

J'aime lire du plus loin que je m'en souvienne. De mon premier vrai livre ( la tarte volante de Gianni Rodari ) à tout les clubs des cinq lus enfouie sous la couverture avec une tablette de chocolat. J'ai aimé certains personnages, j'en ai detestés d'autres mais tous se sont matérialisés sur la scène de mon esprit, petit plagiat d'idée à Pirandello mais l'image est parlante, les personnages des romans prennent vie, ils me racontent leurs histoires. Chacun a sa manière, ils deviennent des "quelq'un" pour moi. Ils sont tour à tour mes amis ou mes ennemis pour le temps que dure notre entretien.
Parfois les adieux sont déchirants, presque autant que de quitter un ami réel, ils me quittent, je me sens abandonnée, ils ne me raconteront pas la fin de leur histoire, car leur histoire ne s'arrête pas au mot fin. Au mot fin, ils me laissent pour un autre voyage.

Je ne lis pas, je dévore les livres. Un livre, je le regarde et je salive. Parfois je le croque à pleines dents connaissant si ce n'est déjà sa saveur au moins les ingrédients qui le compose. Parfois j'en prend une petite bouchée, pour goûter, juste pour voir. D'autres fois, il m'apparait comme une gourmandise interdite, le carré de chocolat tant attendu ou comme un met fin et travaillé, une explosion de saveurs et d'émotions distinctes mais qui se mèlent pour en former de nouvelles.


Je veux donc naturellement partager cet amour des livres mais je ne me prétend pas critique, mes références ne sont pas des plus instruites et ma plume malhabile tente seulement de transmettre un ressenti sur ces moments de lecture. Mais comme je l'ai dit je ne sais pas écrire, les mots se bousculent dans ma tête mais au moment de sortir et de s'aligner sur la page blanche, le maître môt devient chaos. Pourtant j'aurais aimé savoir écrire, savoir jouer avec les mots et transmettre à mon tour des émotions. Peut-être un jour les mots s'organiseront-ils et des personnages éliront domicile dans mon esprit afin que je les libère sur le papier. En attendant ce jour, je vais faire de mon mieux pour partager ma passion via ce blog.

Je comptais sur ce premier article pour me présenter, en un sens c'est fait. L'essentiel y est, le reste, lui, sera à découvrir entre les lignes des chroniques futures.

Bonne lecture.